Aujourd’hui, je vous présente Stéphane Brochot, agent commercial.

Voici une interview unique d’une personne Sociable, Honnête qui se préoccupe de son prochain quelques soit son métier.

Stéphane Brochot – Agent commercial

Je suis Stéphane Brochot. J’ai 51 ans et je suis marié, père et grand-père. Je suis agent commercial depuis 1993.

Le besoin de liberté ! En effet, j’ai toujours eu besoin de faire ce que je voulais au moment où je le voulais, sans dépendre d’un système qui me disait ce que je dois gagner, qui m’expliquait ses propres objectifs, qui parfois allaient à l’encontre des miens. Il ne s’agit pas uniquement d’argent, mais de décider de son temps libre, pour ses activités autres. Je ne pratique pas de sport (même si je devrais), mais il est utile de dégager du temps pour soi, les siens, les autres…

Depuis quand êtes-vous en activité et nous en dire plus ?

Toute activités confondues, depuis 2018/2019.

J’ai plusieurs cordes à mon arc. Je suis aussi bien coach de création d’entreprise, que créateur d’études de marchés ou d’états des lieux, que mandataire immobilier, voire futur agent immobilier. Toutes ces activités semblent au premier abord orienté vers les affaires, mais uniquement pour celui qui s’arrête à la surface des choses : en réalité, cela implique d’être tournés vers les autres, et donc une notion de solidarité s’est installée.

Qui sont vos clients ?

D’abord les particuliers souhaitant vendre leur bien immobilier, ou en acheter un, ou le mettre en location. Ensuite, ceux qui veulent, d’une manière ou d’une autre, entreprendre afin de conquérir leur liberté financière ou vis à vis du salariat.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

Plus d’une, mais une en particulier me tient à cœur.

Il y a quelques années, je travaillais pour un courtier en assurances à la personne (toujours ce côté humain que je tiens absolument à mettre en avant) ; j’ai refusé une vente à une dame d’un certain âge qui avait une mutuelle que je considérais comme plus efficace que celle que je proposais ! Contrairement à certains de mes confrères, je préfère rater une affaire que rendre un mauvais service.

Pouvez-vous nous dire quels sont vos valeurs et pourquoi vous choisir ?

Justement, le service, le partage, la vie ; je refuserais par exemple une société de vente qui privilégierait le business à ses clients ! Bien sûr le partage se fait dans les deux sens, et pour moi les affaires sont avant tout une affaire de confiance. Par exemple, si vous me demandiez une estimation de bien immobilier (gratuite chez moi) et qu’ensuite vous passiez par une autre agence ou un autre réseau, ne comptez plus sur moi, même si vous n’arriviez pas à vendre votre bien ! Comme je vous l’ai dit, je préfère rater une affaire. Les affaires, surtout les assurances et l’immobilier, souffrent de cette image, souvent justifiée, de milieu de requins. Il est temps de rectifier cette image, et lorsque je forme un futur commercial j’insiste sur la confiance. Une entreprise se crée d’abord pour combler un besoin, pour rendre un service en contrepartie d’une rémunération ; malheureusement, on voit parfois l’inverse, à savoir, décider d’un produit ou un service et en créer le besoin, qui n’existait pas avant ! 

Avez-vous un site web ?

Hormis les réseaux sociaux, pas vraiment, sinon celui qui m’est mis à ma disposition par le réseau qui m’emploie. Je préfère travailler en local, en direct, privilégier le contact physique et/ou téléphonique ; il est possible, au cas par cas, de faire des visioconférences pour les cours de vente ou de prospection ; mais dans ce cas ce sera toujours précédé d’un appel téléphonique si mon élève est loin ou en présentiel si il est proche.

Oui, mais uniquement FACEBOOK dans le cadre de mes affaires. https ://facebook.com/stef.brochot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.